Dès sa naissance, l’enfant est plongé dans un bain de langage. Il va s’éveiller en relation avec ses parents et développer sa communication verbale et non verbale.

Selon son développement neurologique et affectif, l’enfant passe par l’étape des gazouillis vers l’âge de 3 mois.

C’est aussi à ce moment là, que l’enfant fait ses premières expériences sensorielles en découvrant des parties de son corps (ses mains et ses pieds.)

L’enfant s’éveille à la relation, adresse ses premiers sourires à ses parents. Vers 5/6 mois, il produit des babillages en faisant des vocalises « bababbba, gagagga, mamamma ». Par ce biais, il entend sa voix, joue avec les sons.

Ces gazouillis et babillages partagés avec ses parents, permettent à l’enfant d’établir des « premiers dialogues ». Ce qui apprend à l’enfant à faire ses premiers « tours de parole ».

Vers 10 mois , l’enfant commence à dire ses premiers mots qui sont des mots phrases (papa, maman….). Un seul mot  désigne tout ce que l’enfant veut dire.

Vers 12 mois, l’enfant devient capable d’associer deux mots ensemble pour constituer des petites phrases. Il sait exprimer  ses demandes et ses besoins.

Entre 12 mois et 2 ans, il y a une grosse évolution dans le langage de l’enfant. Il mémorise de plus en plus de mots et enrichit son vocabulaire.

L’éveil apporté par les parents passe par les jeux, les livres, les imagiers, les comptines…. Ce qui participe activement au développement du langage de l’enfant.

Vers 2 ans, l’enfant est prêt sur le plan à la fois neurologique et affectif à avoir un langage plus élaboré. Il va développer un stock de vocabulaire plus important.

A cet âge, l’enfant communique verbalement en faisant des phrases plus complètes. Cela va de pair avec ses acquisitions motrices et le fait qu’il a plus d’autonomie dans le quotidien.

L’évolution du langage de l’enfant suit aussi son développement psycho-affectif. Il  apprend progressivement à se différencier de ses parents pour devenir une personne à part entière.

A 2 ans, c’est aussi la fameuse période du « non » où l’enfant s’affirme mais reste immature sur le plan émotionnel, ce qui est tout à fait normal.

Dans cette période là, c’est très important, que les parents accompagnent l’enfant  en verbalisant ses émotions tout en posant un cadre éducatif ferme et bienveillant. Ce qui va aider l’enfant à grandir et à se socialiser.

Entre 2 et 3 ans, le langage va faire un bond très important car vers 3 ans, l’enfant franchit un cap. Son stock de vocabulaire devient très élaboré.

Sur le plan du langage et au niveau affectif, l’enfant est prêt à dire « je ». Il prend entièrement conscience qu’il est un personne part entière. Il devient  capable de jouer avec les autres par le biais des jeux symboliques par exemple : la dînette….

Dès la maternelle, l’enfant travaille autour du langage par le biais de l’apprentissage de l’écriture (langage écrit) , par exemple: écriture de son prénom et par la socialisation.

A 6 ans, le langage de l’enfant va devenir de plus en plus élaboré avec l’apprentissage de la lecture à l’entrée au CP.  Ce qui est aussi une étape clé sur le plan affectif car l’enfant entre dans le monde des grands.

 

Partagez cet article