PournosadosDans ce livre, Philippe Jeammet, psychiatre-psychanalyste, campe une réflexion psychologique et sociologique sur la place des adolescents dans notre société et de celle des adultes qui l’entourent.

Il défend l’idée assez juste, qu’à notre époque actuelle, nous avons tendance à gommer la différence de génération qui existe entre parents et enfants. Et cela va à l’encontre des besoins de l’adolescent.

Pourquoi ?

L’adolescent a besoin de repère. Il ou elle, a besoin de sentir que ses parents ne font pas partie de la même génération, pour construire sa propre identité.

Cette construction passe en général, par de l’opposition et/ou du rejet. Les parents font comme ils peuvent mais c’est important qu’ils tiennent  le cap.

Même si ces comportements sont difficiles à vivre de part et d’autres, il est important de comprendre, qu’ils expriment un besoin chez l’adolescent, qui est un besoin d’affirmation de soi.

En tant qu’adultes, parents, il n’est pas facile d’accepter le vieillissement. Notre société contribue à nous faire « croire » en une jeunesse éternelle, à préserver le plus longtemps possible.

Cependant, sans devenir vieux d’un coup, cette acceptation de son statut d’adulte, de sa responsabilité vis à vis de l’adolescent est rassurant pour lui car il va l’aider à se construire sur des bases solides.

Ces bases sont composées d’un juste dosage entre  la confiance, le dialogue entre parents et adolescents mais aussi un cadre structurant avec des repères et des limites.

Si l’adolescent est en souffrance, il est important de ne pas rester seul et de chercher de l’aide auprès d’un professionnel (psy, pédopsy), qui va jouer un rôle de tiers.

Il s’agit en général, d’aider l’adolescent à se recentrer sur ce qu’il vit, dans l’ici et maintenant et de travailler sur la restauration de la confiance et de l’estime de soi.

Partagez cet article