De la naissance à 3 ans, la mère représente la figure d’attachement principale pour l’enfant. La deuxième figure d’attachement principale est celle du père.

Dans les premiers liens, la relation d’attachement est essentielle pour assurer la sécurité physique et affective de l’enfant.

L’enfant va s’adresser à sa mère dans des situations d’inconfort et de stress. Le père occupe une place différente par rapport à l’enfant car il lui permet d’être plus dans l’exploration, ce qui aide aussi l’enfant à se sentir sécurisé même s’il peut aussi s’occuper de l’enfant dans le cadre des soins.

Ce sentiment de sécurité affective apporté par les deux parents constitue la base de la confiance en soi chez l’enfant. Le rôle des parents est d’apporter de l’amour et des soins à l’enfant et de lui permettre de se développer et de grandir.

Cependant, il est important que les parents aient une approche éducative cohérente afin que l’enfant ait des repères solides et puisse s’appuyer dessus pour grandir et devenir autonome.

L’enfant a besoin de se construire en comprenant que ses parents sont différents mais qu’il peut avoir une relation sécure avec chacun d’eux.

Si l’enfant se sent en sécurité dans la relation d’attachement avec ses parents, il aura plus confiance en lui et sera capable de faire preuve d’autonomie plus tôt, en explorant des choses, car il sait que ses parents sont là en cas de besoin.

Mais c’est aussi important, quand l’enfant grandit, que les parents n’interviennent pas tout le temps, en dehors des moments où c’est indispensable, pour lui permettre d’expérimenter les choses et de prendre confiance en lui.

Enfin, en grandissant la question de l’attachement sécure va continuer à jouer un rôle important au niveau de la personnalité de l’enfant. Si l’enfant se sent en sécurité, cela facilitera son entrée à l’école maternelle par exemple.

Par contre, il n’y a rien de figé ni de définitif. Si l’enfant manifeste des difficultés au niveau de l’attachement et dans la relation avec ses parents, il est possible de rétablir les choses et de demander de l’aide dans les cas qui le nécessitent.

Partagez cet article