Les difficultés d’accéder au bonheur et au plaisir de vivre sont souvent liées la plupart du temps à une insécurité affective et psychologique.

Cette insécurité s’origine souvent dans des difficultés de construction de soi durant l’enfance ou l’adolescence liées à des évènements traumatiques ou difficiles.

Mais ce sentiment d’insécurité et de manque de confiance en soi est aussi souvent provoqué par des difficultés actuelles (séparation, difficultés au travail…) Ce qui a impact sur sa capacité à ressentir des moments de plaisir et de bonheur.

Ce qui est difficile pour la plupart d’entre nous, c’est d’accepter la vie comme elle vient et de faire avec les évènements qui nous arrivent même si cela ne correspond pas ce qu’on veut.

Ce sont bien souvent des frustrations liées à un idéal ou une exigence démesurée que nous avons par rapport à nous-mêmes et aux autres qui créent de la souffrance ou une difficulté à ressentir du plaisir dans notre vie.

Cependant, ce qui est essentiel pour accéder à des moments de plaisir et de bonheur, c’est d’être dans une acceptation de la réalité telle qu’elle est et de ses émotions. Ce qui permet d’être dans un état de disponibilité intérieure par rapport à ce qui nous arrive en bien ou en mal.

Cet état nous permet de faire un pas de côté et d’arrêter de réagir sur le mode automatique à toutes les situations mais de choisir ses réactions et de les ajuster. Ce qui aide à se focaliser sur des moments de plaisir et permet de ressentir un état de bonheur.

Accepter aussi que le bonheur ne soit permanent et que c’est normal d’avoir des émotions positives, négatives ou neutres, c’est déjà un premier pas vers le bien être.

Pourquoi?

Cette connaissance intérieure de soi-même et de ses pensées, émotions, nous permet de  choisir de les laisser passer sans nous envahir, ce qui nous aide à nous dégager de l’espace mental.

Nous devenons plus capables de faire face aux évènements et s’y adapter en gagnant en confiance en soi. Par conséquent, nous apprenons à repérer les moments de détente et de plaisir pour être en mesure d’en profiter.

Ce qui aide aussi à sortir du mode de pensée « survie psychique » pour rentrer dans un mode de pensée axée sur la paix psychique, une forme de tranquillité intérieure.

Cette tranquillité intérieure est un effort de tous les instants. C’est faire l’effort de ne plus s’identifier à ses pensées ou ses émotions mais de les considérer comme telles et de les laisser passer en se focalisant sur le moment présent.

Nous pouvons apprendre à arrêter de vivre dans la peur ou l’anticipation anxieuse. Les difficultés ne disparaissent pas mais nous leur accordons que l’importance qu’elles méritent. Ce qui, la plupart du temps, nous simplifie largement la vie.

Partagez cet article