Pourquoi un enfant fait des cauchemars? Les cauchemars sont très fréquents chez l’enfant surtout entre 2 et 5 ans. C’est la période œdipienne où il va s’opérer un remaniement des places de chacun dans la famille. A ces âges, l’enfant va également commencer à développer son imaginaire, le jeu symbolique, le faire semblant.

Ce déploiement de l’univers imaginaire et fantasmatique de l’enfant va donner lieu à une production de rêves et de cauchemars dont l’enfant se souvient et dont il parle. Ces cauchemars sont la plupart du temps associés à des peurs nocturnes (peur des monstres, du noir…)

Ces cauchemars, ces peurs nocturnes sont naturelles et font partie du développement psycho-affectif de l’enfant. C’est lié aussi au fait que le sommeil est associé à la séparation d’avec le monde familier qui entoure l’enfant, ses parents. Pour que l’enfant s’endorme bien, il doit être rassuré, apaisé par ses parents qui lui donnent des rituels au coucher (histoires…).

C’est tout à fait normal qu’un enfant raconte ses cauchemars le matin à ses parents, c’est une façon pour lui d’évacuer ce qui lui a fait peur. Ces cauchemars sont le plus souvent des choses vécues transformées par son imaginaire en lien avec des peurs et des frustrations qui viennent de la journée. Ces éléments sont inconsciemment refoulés et mis à jour dans les cauchemars où ils deviennent réalité.

Il ne s’agit pas pour les parents d’analyser les cauchemars de l’enfant mais de le rassurer sur le fait que tout le monde fait des cauchemars même les grands et de lui parler le plus possible pour savoir ce qui va pas et ce qui ne va pas dans sa vie quotidienne (à la maison, à l’école…), l’aider en anticipant les changements en lui expliquant les choses simplement par exemple en cas de déménagement ou de grossesse, de deuil…

Il y a en effet des événements dans la vie de l’enfant qui peuvent le bousculer, remanier des choses pour lui, lui donner le sentiment d’être exclu, abandonné. Il est important de le rassurer et ses cauchemars et ses peurs s’atténueront.

Ce qui pose problème c’est quand les cauchemars sont très fréquents c’est-à-dire quand l’enfant fait des cauchemars quasiment toutes les nuits ou toutes les deux nuits sur une période de quelques semaines à quelques mois. C’est en général le signe qu’il y a peut être quelque chose de plus profond qui perturbe l’enfant et que cela nécessite d’aller en parler avec un tiers extérieur (psychologue, pédo-psychiatre.)

En général, une aide permet de dédramatiser les choses et de faire circuler la parole pour que chacun puisse s’exprimer et retrouver sa place. Cela va également aider l’enfant à continuer à grandir en ayant plus confiance en lui. En effet, il aura mieux compris ce qui lui arrive et comment appréhender ses peurs, ses cauchemars. Cela permettra aussi aux parents de trouver en eux des ressources personnelles pour aider et rassurer leur enfant.

Partagez cet article