Le sujet des morsures ou de l’agressivité chez les tous petits et en particulier à partir de 1 an est une question que j’aborde souvent lors des formations que je donne sur le développement psycho-affectif de l’enfant auprès d’assistantes maternelles et gardes d’enfants. C’est aussi une question que se posent les parents et les professionnels de crèches.

Est-ce un comportement normal chez l’enfant?

A partir de 1 an, l’enfant qui est confronté à la collectivité peut avoir ce type de comportement dit « agressif » parce qu’il n’a pas encore la maturité cérébrale et affective pour être en capacité de jouer avec les autres enfants ni le langage pour verbaliser ses émotions, ses frustrations.

Quelles sont les situations les plus fréquentes qui sont à l’origine des morsures ?

L’enfant se sent très frustré quand un autre enfant lui prend un jeu et réagit par la morsure ou le tape…

L’enfant est très heureux. Il  va faire un gros câlin à l’adulte mais au bout d’un moment, il ne contrôle plus son émotion et finit par le mordre.

C’est un comportement normal chez l’enfant avant le développement du langage qui traduit ses émotions et ressentis.

Par contre, il est important en tant que parent ou professionnel, d’accompagner l’enfant pour lui apprendre à réagir autrement.

Comment accompagner l’enfant dans ce genre de situation?

Comprendre que l’enfant exprime sa frustration ou son trop plein de plaisir ou d’émotion et pas une agressivité contrôlée nous permet de ne pas sur-interpréter son geste.

Il est surtout important de verbaliser de manière très simple son émotion à l’enfant, par exemple : je vois que, je comprends que tu sois en colère…. Il faut aussi, dans le même temps, lui expliquer l’interdit mais en utilisant le plus possible sur une formulation positive.

On peut aussi proposer à l’enfant des jeux moteurs (petites balles, taper sur un tambourin), ce qui l’aide à évacuer ses tensions en utilisant son énergie de manière positive.

En général, ces comportements s’atténuent et disparaissent quand on réagit de la sorte vis à vis de l’enfant et quand il grandit et commence à dire ses premiers mots.

Partagez cet article