Le bébé s’éveille dans la relation avec sa mère quand il a le sentiment d’être aimé. Le désir de communiquer du bébé s’ancre dans ce besoin de sécurité affective.

A la naissance, un bébé est très rapidement disposé à communiquer avec ses parents et peut exprimer très tôt son plaisir et son déplaisir.

Cependant, durant l’enfance, le cerveau est immature.  La relation et la communication parents/bébé est indispensable pour permettre à l’enfant de développer ses premiers apprentissages mais aussi son sentiment de sécurité affective et en grandissant de confiance en soi .

Les parents vont donner petit à petit un sens aux expressions et mimiques de leur bébé en mettant des mots sur ce qu’il vit par exemple dans les situations du quotidien (soins, jeux.)

La relation mère/ bébé va se nouer autour d’un accordage affectif où les émotions de chacun et le dialogue corporel prennent une place importante.

Le bébé est très sensible à la musique du langage quand on s’adresse à lui. Il va repérer petit à petit que la mère s’adresse aussi à un autre, le père par exemple. Ce qui est important pour l’aider à instaurer progressivement un lien avec lui.

Les interactions du bébé avec ses parents vont se développer par différentes  médiations comme le langage, les jeux et les objets environnants.

Le langage permet au bébé de sortir de la fusion des premiers liens. Cependant, dans les premiers mois, cette fusion est indispensable pour qu’il construise un sentiment intérieur de sécurité affective.

Ce sentiment de sécurité affective est à l’origine de la base de la confiance en soi. C’est ce qui va permettre à l’enfant  d’acquérir de l’autonomie en étant capable de se séparer tout doucement de sa mère car il est certain de la retrouver.

Ce sentiment de sécurité intérieure n’empêche pas que les séparations comme l’adaptation en crèche ou chez l’assistante maternelle soient préparées afin qu’elles en soient facilitées.

Dans ce type de situation, c’est essentiel que les parents établissent une relation de confiance avec les professionnels (crèche ou assistantes maternelles) qui vont s’occuper du bébé durant la journée pendant l’absence des parents.

Si le bébé sent le climat de confiance,  Il pourra investir ces nouvelles figures d’attachement  avec curiosité et plaisir sachant que les parents restent ses figures d’attachement principales.

Partagez cet article