Tout-Ne-Se-Joue-Pas-Avant-3-AnsUne très bonne lecture qui permet de replacer certaines idées dans nos têtes qui sont très importantes pour comprendre le développement psycho-affectif de l’enfant.

Oui, tout ne se joue pas avant 3 ans et heureusement. Même si c’est une période très importante de la vie de l’enfant, rien n’est figé.

Les choses peuvent changer et évoluer.

L’enfant ne doit pas être réduit à ses symptômes, s’il en a. Il faut faire attention à ne pas l’enfermer dans une étiquette car sinon il va inconsciemment chercher à coller à l’image qu’on lui renvoie.

Les enfants qui ont des difficultés, des troubles du comportement dans les cas les plus graves, sont dans une situation de mal être, de souffrance. Ils ne font pas exprès d’avoir ce type de problème. Ils expriment par ce biais, quelque chose qu’il faut entendre.

La mise en mots des difficultés, des émotions et des ressentis, aide l’enfant à trouver un autre moyen de dire ce qui ne va pas, que par des actes qui ne sont pas adaptés.

L’idée principale qui est développée dans ce livre, c’est d’insister sur le rôle de la prévention dans le champ de la pédo-psychiatrie et non pas  de  stigmatiser les difficultés de comportement de l’enfant ni procéder à un dépistage de ces difficultés dans un but de prédiction précoce.

Il y a besoin d’aide dans les situations difficiles, une psychothérapie et éventuellement un traitement médical peuvent être indiqués. Dans les cas les moins « lourds », quelques consultations peuvent suffire.

Au niveau familial, il est aussi très important d’accompagner l’enfant dans son développement en étant attentif à ses besoins, ses émotions et en le respectant en tant que personne tout en lui apportant un cadre éducatif bienveillant.

 

 

 

Partagez cet article