Le manque de confiance en soi et le doute sur ses capacités professionnelles peuvent être à l’origine d’une souffrance au travail.

Il est important de cerner ces difficultés chez le sujet et les émotions négatives qu’elles engendrent pour prévenir un épuisement professionnel ou burn-out à moyen/ long terme.

Cependant, ces éléments ne sont pas les seuls à prendre en compte dans ce type de situation mais peuvent largement contribuer à faire souffrir la personne par rapport à son travail. Ce qui a aussi des conséquences au niveau de sa vie personnelle (couple, famille, enfants, entourage…)

Le manque de confiance en soi peut être d’origine interne ou externe (en lien avec un contexte de travail) mais c’est toujours lié à un manque d’estime de soi. Cette difficulté prend racine dans  l’histoire du sujet mais s’ancre aussi dans son contexte de vie actuel.

Le manque d’estime de soi donne une mauvaise image de soi. La personne a l’impression d’être nul (e), de ne pas être à la hauteur, de ne pas mériter ce poste là, qu’on la juge…. Une spirale négative s’enclenche en donnant lieu à des ruminations négatives,  de l’ insomnie, des problèmes d’humeur… Ce sont ces signes qui doivent alerter  le sujet et/ou son entourage.

Même si la prise de conscience de cette situation est assez douloureuse, c’est une première étape primordiale vers le changement, la reconstruction de soi. S’occuper de soi dans l’ici et maintenant, de sa santé physique et mentale sont des priorités dans ce genre de situation avant d’envisager l’avenir.

L’aide médicale et psychologique sont indispensables et peuvent prendre différentes formes en fonction de l’état de la personne. Aller voir un médecin et s’arrêter est souvent la première chose à faire pour se protéger et faire le point. Parfois, un traitement est nécessaire si la personne est très angoissée par la situation, ne dort plus par exemple…

Un suivi psychologique est la plupart du temps indiqué en complément du suivi médical pour aider la personne à verbaliser ses difficultés. Cela va lui permettre de  faire la part des choses entre ce qui est lié au travail et ce qui est lié à sa vie personnelle, sociale, familiale pour opérer des changements, des améliorations à moyen/long terme ….

Enfin, un bilan de compétences peut être aussi utile dans certaines situations pour faire le point sur là où la personne en est, au niveau de ses compétences, de ses envies, de son projet professionnel pour soit continuer dans son milieu professionnel soit se reconvertir et construire un autre projet.

Enfin, Il est aussi très important de ne pas s’oublier derrière le travail. Souvent, quand les personnes se sortent de ces situations de souffrance au travail, elles ont le sentiment de se retrouver, de se recentrer sur elles-mêmes et sur leurs envies, sur leurs valeurs, ce qui est important pour soi.

Partagez cet article