C’est important pour l’enfant d’avoir une relation de confiance avec ses parents. C’est ce qui lui apporte une sécurité affective depuis le début de la vie et l’aide à grandir.

Par contre, c’est indispensable que chacun ait un espace personnel, une intimité à la fois physique et psychique. Les enfants n’ont pas à tout savoir de la vie de leurs parents, en particulier concernant leur vie de couple, intime et sexuelle.

ça paraît une évidence pour la plupart d’entre nous mais on peut sans le vouloir, balayer ce constat, lors de situations difficiles comme lors d’un divorce par exemple. Dans certaines configurations, sans qu’on y prenne garde, l’enfant devient témoin de disputes et entend trop de choses ou un des parents en souffrance se confie trop.

Se confier sans en dire trop, respecter les limites des générations et préserver l’enfant de sa propre curiosité sont des choses essentielles. Il ne s’agit pas pour autant de se culpabiliser en tant que parents mais de prendre conscience de ces éléments.

Verbaliser des choses à l’enfant, ne pas lui cacher des choses, ne pas garder des secrets de familles enfouis et des non dits, c’est aussi primordial. Mais ce n’est pas la même chose de dire à l’enfant des choses qui auront un impact sur lui et de lui dire des choses qui ne le concernent pas et qui vont l’affecter.

Trop en dire, confier des choses trop personnelles pour se décharger de sa souffrance ou de ses émotions négatives en critiquant son conjoint par exemple, ce n’est pas constructif pour l’enfant car cela crée des blessures inutiles.

Il y a des enfants qui recherchent aussi inconsciemment cette place de soutien auprès d’un parent. Dans ce cas, si on s’en rend compte en tant que parent,  il est important d’expliquer à l’enfant, sans le blesser, que ce n’est pas sa place.

Laisser à l’enfant la possibilité d’être un enfant et s’occuper de soi en tant qu’adulte en cherchant de l’aide ailleurs est essentiel (réseau d’amis, associations, professionnels….) et va aider l’enfant à grandir de manière épanouie.

Un enfant ne peut pas occuper la place de confident par rapport à son parent car cela crée trop de poids sur ses épaules. Il n’est pas en mesure de le gérer et  ce n’est pas son rôle ni sa place.

Il est par contre important de favoriser les dialogue, la confiance entre parent et enfant en parlant chacun de sa place  de ses besoins et émotions.

Parfois, l’aide d’un professionnel est nécessaire  car cela va permettre  de faire  circuler la parole afin de relancer une dynamique positive de vie, chacun à sa place.

Partagez cet article