Thomas Berry Brazelton est un pédiatre américain qui a mis au point un outil d’évaluation du comportement du nouveau né, l’Echelle de Brazelton, qui est utilisée dans les services pédiatriques et les maternités du monde entier.

Cette échelle sert à observer les compétences du bébé et ses stratégies d’adaptation. Elle permet aussi d’analyser la qualité des premiers liens d’attachement et des échanges mère/bébé.

Dans cette observation, le bébé est considéré comme un partenaire actif dans les premiers échanges avec sa mère dans les moments spécifiques comme  la tétée par exemple…

Cette échelle permet également d’analyser comment l’enfant s’habitue aux bruits, aux lumières, sa capacité à protéger son sommeil. Elle étudie aussi la capacité de l’enfant à s’orienter par rapport au son et à l’espace en orientant son regard.

Les capacités motrices de l’enfant, son humeur (irritabilité ou détente) et les signes de communication (cris et pleurs) sont aussi analysées.

Cette échelle est très complète et permet d’observer la couleur de la peau du bébé, ses sursauts, ses bâillements, ses signes de stress, son réflexe de succion. On observe également  l’harmonisation dans la relation au niveau du rythme mère/’enfant.

Cette échelle peut être aussi utilisé avec un bébé qui a des parents en situation de handicap. Cela permet d’étudier comment l’enfant communique avec  sa mère, si elle est atteinte de déficience visuelle, par exemple.

Quand il y a pas ou peu d’échange de regard possible, le bébé va trouver un autre moyen d’entrer en communication avec sa mère en développant ses capacités sensorielles et de communication non  verbale.

Cette échelle est aussi particulièrement importante dans le cas d’enfants en situation de handicap pour aider les parents à reconnaître les capacités de l’enfant et éviter de se centrer uniquement sur les manques et les déficiences. Ce qui permet aussi à l’enfant de développer ses compétences le plus tôt possible.

L’utilisation de cette échelle dans ce type de situation déculpabilise les parents et favorise un meilleur développement de l’enfant.

Cependant, il est important de bien comprendre que cette échelle ne permet pas de faire un pronostic à long terme. Elle permet de détecter l’évolution à court terme, comment va se dérouler l’étape suivante du développement de l’enfant.

L’échelle de Brazelton peut aussi avoir un rôle de soutien en cas de dépression maternelle pour la mère. Elle permet de lui montrer les besoins de son bébé, au niveau de l’attachement et de la communication pour l’aider à s’y adapter.

Ce travail d’observation des capacités du bébé  demande du temps. L’utilisation de cette échelle demande une formation spécifique. Elle peut ensuite être un véritable outil de réflexion dans le travail des équipes de soins.

Partagez cet article