La  construction des premiers liens avec l’enfant à naître se tisse durant la grossesse. Pour citer Serge Lebovici : «C’est le bébé qui fait naître la mère.»

Au cours des 3 premiers mois, le bébé est perçu par la mère comme un « objet interne » dans son ventre. Plus la grossesse avance, plus le bébé  va se mettre à exister aussi dans sa tête et celle du père.

C’est ce qui explique que les parents traversent une période de rêverie au sujet du bébé au cours de la grossesse, concernant son prénom,  la préparation de sa venue, de sa chambre…

On sait maintenant depuis un certain temps, que le fœtus vit des sensations physiques et émotionnelles dans le ventre de sa mère en lien avec son vécu.

C’est très important que les parents soient le plus possible sereins par rapport à la grossesse même si ça ne les empêche pas de se poser des questions et de ressentir de l’anxiété normale à certains moments.

Mais c’est essentiel de ne pas être débordé par ses émotions, ce qui permet à chaque partenaire du couple de tisser les premiers liens avec le bébé de manière apaisée.

La qualité de l’attachement du bébé à sa mère va dépendre de la capacité de la mère à s’attacher à son enfant durant la grossesse.

La qualité de la relation pré-natale entre le père, la mère et l’enfant va permettre de créer un vécu de familiarité avec le bébé même s’il y a toujours une part normale d’étrangeté à la naissance car il y a un décalage entre l’enfant imaginaire et l’enfant réel.

Cependant, rien n’est définitif ni figé pendant la grossesse, car c’est aussi une période très propice aux remaniements psychiques en particulier chez la mère.

L’après accouchement permet aussi de remobiliser les choses par rapport à la relation mère/bébé ou parents/bébé s’il y a eu des difficultés au départ.

Pour accompagner au mieux  les parents par rapport à leurs angoisses et leurs questionnements liés à la grossesse,  des consultations psychologiques ponctuelles proposées aux mères et/ou aux pères ou aux couples peuvent être utiles pour désamorcer des difficultés éventuelles

Il est important que les parents apprennent à se faire confiance par rapport à leurs compétences parentales afin d’apporter la sécurité physique et affective nécessaire à l’enfant pour grandir.

Partagez cet article