A sa naissance, l’enfant est dépendant de ses parents. Il a besoin de soins, d’être nourri sur le plan vital mais aussi affectif.

Cette période d’intense fusion avec les parents va progressivement s’estomper. Dans les premières années de sa vie, l’enfant s’éveille et grandit.

Les premières séparations dont l’entrée à la crèche  ou chez l’assistante maternelle sont une étape importante dans le développement psycho-affectif de l’enfant.

C’est important de l’accompagner pour qu’il apprenne en toute sécurité, à découvrir un nouvel environnement, à connaître de nouvelles personnes.

L’enfant va s’attacher à d’autres personnes que ses parents mais les professionnels ne remplacent pas les parents aux yeux de l’enfant. Le lien de confiance entre parents et professionnels est indispensable à établir pour que l’enfant se sente bien.

C’est un enjeu de travail pour les professionnels de la petite enfance d’accompagner les parents et l’enfant au cours de la période d’adaptation.

Cette période dure d’une semaine à quinze jours environ où l’enfant est avec ses parents  à la crèche ou chez l’assistante maternelle sur des durées variables. Cette habituation en douceur à la séparation permet que la journée se passe bien ainsi que les retrouvailles le soir.

L’enfant a besoin de se sentir rassuré, qu’on lui parle, qu’on le prépare, toujours avec des mots simples et adaptés au contexte. En fonction des ressentis et des besoins de l’enfant et de ses parents, il peut être judicieux d’habituer progressivement son enfant à des micro-séparations, en toute sécurité, avec l’entourage proche.

Cela permet à l’enfant de se socialiser petit à petit et de grandir et aux parents de préserver leur vie personnelle et de couple.

Partagez cet article