L’enfant qui vit la séparation de ses parents est la plupart du temps perturbé par la situation. Il a besoin de comprendre ce qui se passe mais il n’a pas être informé des détails de l’ histoire de couple de ses parents. C’est important, le plus possible, de le préserver des conflits et de ne pas se disputer devant lui par exemple.

L’enfant a surtout besoin que ses parents le rassurent sur l’amour qu’ils lui portent. Il est nécessaire que les parents expliquent à l’enfant, qu’ils se séparent parce qu’ils ne sont plus amoureux mais qu’ils continueront à l’aimer.

L’enfant a aussi besoin de repères pour savoir concrètement comment les parents vont s’organiser pour la garde par exemple. il va être essentiel que les parents puissent se mettre d’accord sur les choses qui le concernent.

Dans certains cas, ça se passe bien et dans d’autres cas, c’est plus difficile, voire impossible. Dans ces configurations, il est conseillé de se faire aider pour restaurer le dialogue avec son ex-conjoint et à minima trouver un terrain d’entente pour ce qui concerne l’enfant. La médiation familiale, par exemple, peut être indiquée dans ce type de situation.

L’enfant va réagir différemment à la séparation, en fonction de son âge, de sa personnalité, de son environnement familial, de sa place dans la fratrie…. Il faut être attentif à ce qu’il manifeste, à ses émotions et ressentis.

C’est souvent difficile car les parents sont à juste titre, envahis par  leurs propres émotions. Mais c’est d’autant plus important en tant qu’adulte, de prendre du recul, pour se protéger pour arriver à faire face à la situation. Ce qui permet de préserver l’enfant, le plus possible, des impacts négatifs de la séparation.

Si les choses sont trop difficiles à évoquer avec l’enfant, il peut y avoir besoin d’une aide extérieure. Cette démarche nécessite l’accord des deux parents, pour que l’enfant, puisse se sentir en sécurité pour parler librement.

L’enfant qui vit la séparation de ses parents, va s’en remettre à condition que les parents puissent aussi se rétablir, se ré-organiser, digérer la séparation…. Cela demande du temps, parfois un accompagnement.

Mais  la séparation peut être vécue aussi de manière positive à terme en donnant lieu à une nouvelle dynamique familiale. Même si chacun a une nouvelle place, c’est indispensable, pour l’équilibre de l’enfant, en fonction des cas, de préserver le lien de l’enfant avec son parent, qu’il vive ou non avec lui.

Partagez cet article