ParentsOsezDireNon

Dans son livre, Parents, Osez dire non! Patrick Delaroche, psychiatre-psychanalyste, développe l’idée que les enfants ont besoin de sentir que leurs parents s’autorisent à leur poser des limites.

C’est important de donner un cadre éducatif qui a du sens pour l’enfant, ce qui va l’aider à grandir. Sans culpabiliser les parents, quand le cadre n’est pas clair, les enfants peuvent manifester un malaise, des difficultés de comportement qui sont constatées à la maison mais aussi à l’école.

Ces difficultés constituent, la plupart du temps, un motif de consultation chez le psy.  Le psy ne remplace pas les parents dans le rôle d’autorité bienveillante qu’ils ont vis à vis de leur enfant mais les aide à la restaurer et donne la parole à l’enfant.

Patrick Delaroche analyse également ces difficultés liées aux limites en les ancrant dans notre contexte actuel où  les fonctions paternelles et maternelles ont tendance à se confondre. Il n’est pas question de revenir en arrière mais de réfléchir à préserver  un équilibre par rapport à la place de chacun dans la famille, entre parents et enfants.  Cela apporte des repères et une sécurité de base à l’enfant au niveau affectif.

Dire non ne veut pas dire, dire non tout le temps et ne pas laisser la parole à l’enfant. Mais dire oui tout le temps n’est pas structurant pour lui. Il y a un juste dosage à trouver pour dire non à son enfant quand on pense en tant que parents, que c’est judicieux sur le plan éducatif, tout en étant à son écoute.

Dire non c’est aussi aider l’enfant à tolérer la frustration mais il est aussi important en tant que parent, de l’accompagner dans une  relation empathique, en reconnaissant ses émotions et celles de l’enfant.

 

Partagez cet article